Spread the love

Changement d’un bloc porte, des travaux à réaliser dans les « règles de l’art ».

De nombreuses raisons peuvent justifier le changement d’un bloc-porte.

La première est tout simplement de profiter de travaux dans votre logement. En effet, si vous avez prévu d’entamer des changements chez vous, cela peut alors être la parfaite occasion de mettre à jour votre porte d’entrée ou les portes des différentes pièces.

Il s’agit donc d’une occasion parfaite afin de poser une porte plus moderne, avec un blindage de porte Paris, qui nécessite donc une huisserie adaptée. A ce moment, la bloc-porte devra très certainement être remplacé dans son intégralité afin de supporter la nouvelle structure de la porte blindée.

A la suite d’un cambriolage durant lequel la porte a été fracturée, et si la structure du cadre a été endommagée, plutôt que d’effectuer une réparation, dans cette situation également, l’option du changement total du bloc-porte peut s’avérer judicieuse. D’autant plus, si, suite à ce vol, vous souhaitez renforcé votre entrée et ainsi décourager les prochains malfrats qui souhaiteraient commettre un nouveau méfait chez vous.

De même, à l’intérieur de chez vous, les portes des chambres, de la cuisine ou de la salle de bain, peuvent avoir subi les outrages du temps, ou une usure naturelle liée à une utilisation normale. Le bois a pu se fendre et se briser, les gonds se déchausser, justifiant le remplacement bloc porte blindée . Ou plus simplement, le style de vos anciennes portes ne convient plus aux nouveaux aménagements effectués, et vous avez trouvé des bloc-portes qui s’adaptent d’une manière bien plus adaptée dans votre nouvel intérieur.

Si le premier reflexe est de vouloir faire intervenir des artisans dont un serrurier Paris, sachez qu’il est tout à fait envisageable d’effecteur ses travaux vous-mêmes sous certaines conditions. La première étant d’avoir un peu de pratique et d’expérience dans le bricolage.

Qu’est-ce qu’un bloc-porte ?

Avant d’aller plus loin, il faut avant tout définir exactement ce qu’est un bloc-porte afin de savoir à quel élément on se réfère et ce qu’il faut donc remplacer.

Le bloc-porte est constitué de l’ensemble des éléments permettant l’ouverture et la fermeture d’une entrée, qu’il s’agisse d’un immeuble, d’un logement, d’une pièce, d’un bureau, etc. Ces éléments incluent tout d’abord l’huisserie (également appelé bâti), qui représente le cadre dans lequel le reste des éléments de la porte va se glisser une fois qu’elle est fermée, ainsi que le vantail (ou battant), soit l’élément mouvant du bloc-porte. A cela se rajoute toutes les pièces de serrurerie, qu’ils soient attachés à l’huisserie ou au battant.

Retirer le précédent bloc-porte en toute sécurité

La première étape va consister en l’extraction du bloc-porte. Cette partie est particulièrement importante et risqué. Il faudra donc être très vigilant afin d’éviter le moindre incident.

Vos outils seront les suivant : pied de biche, masse et burin.

Avant de procéder, il est recommandé de couper l’électricité, car la présence de courant dans des prises à proximité n’est pas rare.

Equipez-vous du matériel de protection que sont les lunettes de protection, des gants spéciaux pour les travaux et d’un masque afin d’éviter de respirer les poussières.

Il faudra tout d’abord retirer la porte en la dégondant. Si cette opération peut se faire seule, pour des raisons de sécurité, il est recommandé d’être accompagné d’une seconde personne. En vous équipant du pied de biche, placez cette dernière sous la porte et en appliquant une pression, la porte se lèvera et sortira de ses gonds.

En vous équipant de la masse, frappez tout autour de l’huisserie afin de casser les éléments qui la retienne, et retirez-la avec précaution. Il se peut que des gaines électriques soient a découvert, et prenez garde de ne pas les abîmer.

Poser le bloc-porte

Il existe 4 tailles de bloc-porte et vous devrez avant tout vérifier laquelle correspond à ce que vous souhaitez : il en existe en 63 cm, 73 cm, 83 cm et 93 cm de large.

Il faudra s’équiper d’une visseuse à choc (une visseuse classique peut également faire le travail sans problème), une scie égoïne ou circulaire, de cale, de vis de grandes longueurs, et bien évidemment d’un crayon et d’un mètre. Préparez aussi de la pâte à vois et de l’isolant, tel de la laine minérale.

L’épaisseur du sol doit être bien mesurée en incluant tous les éléments, tel que le plancher, la moquette, les revêtements et les lambourdes. Avec ces mesures, on peut scier la partie basse des montants des bâtis.

Il faudra penser à laisser un espace entre la porte et le sol pour la circulation de l’air. Il s’agit d’une recommandation légale. Vérifiez quelle doit être la taille de cette espace en fonction de la loi. Elle peut varier selon votre type de chauffage.

Placer ensuite des cales en bois qui seront adapté à la profondeur du mur. Vous aurez donc au préalable pris les mesures afin d’avoir une idée de la zone entre l’huisserie et l’emplacement dédié au bloc-porte, que l’on appelle le tableau. Ce dernier est composé de planches de bois.

Ce tableau devra par la suite être équipé de deux tasseaux, qui seront vissés à la cloison, dont le but sera d’aligner le bloc-porte avec le reste du mur. Il suffit donc de placer l’huisserie et de la visser au tableau.

Il suffit ensuite de poser la porte sur ses gonds, de retirer les cales et de vérifier l’écartement entre la porte et le dormant.

Si tout est parfait, vous n’avez plus qu’à remplir l’espace vide entre le tableau et le bloc porte avec un isolant, et de le recouvrir.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *